plateforme-vibrante

Une plateforme vibrante, bien la choisir

Bien connue des salles de fitness, la plateforme vibrante plaît également et de plus en plus aux particuliers. Depuis le premier modèle commercialisé la “Power Plate” bien d’autres sont nées. Voici quelques conseils pour bien choisir sa plateforme vibrante …

Pourquoi une plateforme vibrante ?

La plateforme vibrante comme son nom l’indique procure ainsi des vibrations. Selon de nombreuses études scientifiques, les vibrations et, depuis fort longtemps, sont reconnues pour renforcer les muscles, pour se relaxer et pour se rééduquer, elles contribuent aussi à perdre de la graisse et aussi de la cellulite.

Elles aident aussi à la circulation sanguine et à favoriser également la souplesse. La plateforme vibrante agit rapidement et avec efficacité, ce qui explique ainsi, l’intérêt qu’elle suscite. Une séance de 15 à 20 minutes trois fois par semaine permet de voir ces résultats assez vite. L’avantage d’avoir une plateforme vibrante à la maison permet simplement de ne pas avoir à se déplacer dans une salle de fitness que tout le monde n’a pas à proximité de son domicile.

Sur le marché, toutes les plateformes vibrantes ne se valent pas, il devient donc assez complexe de faire le bon choix, aussi nous allons voir les critères à prendre en compte pour choisir celle qui répond le plus à vos attentes.

Au niveau budget, si les premiers prix débutent à 800 euros, les meilleurs appareils coûtent plus de 3000 euros. Si la plateforme “Power Plate” reste le premier modèle connu et est bien une marque déposée, ce nom résume souvent aujourd’hui et en général ce type d’appareil. Cependant, la plateforme vibro shaper peut répondre à vos attentes en matière de fitness.

Quels sont les critères de choix pour une plateforme vibrante ?

En tout premier lieu et pour définir correctement son choix, il convient de déterminer l’objectif recherché pour ce futur achat d’une plateforme vibrante. Une plateforme vibrante peut être envisagée pour faire de la musculation, pour faire de la rééducation, pour faire de la récupération, pour améliorer sa silhouette, et selon ces attentes, il faudra donc se focaliser sur la fréquence et le type de vibrations. Plus l’appareil propose une gamme élargie de fréquences et plus il sera polyvalent.

Pour une utilisation assidue envisagée, il vaudra mieux miser sur une structure très robuste avec un cadre en métal et un moteur puissant, le modèle professionnel ou semi-professionnel sera donc conseillé, les modèles qui disposent de coach virtuel permettent une parfaite autonomie dans l’utilisation.

Pour une utilisation confortable et régulière, c’est une structure ergonomique qu’il faudra choisir.

Pour les principaux critères, il faut donc s’intéresser à la fréquence des vibrations, sachant que pour la musculation il faut entre 30 à 50 Hz, les fréquences de moins de 30 Hz conviennent pour la relaxation et la rééducation, les fréquences supérieures conviennent donc pour la musculation. Ainsi et en résumé, il faut donc entre 30 à 50 Hz pour la musculation, entre 10 à 20 Hz pour de la rééducation fonctionnelle et pour de la relaxation, du massage, de la stimulation de circulation sanguine.

Ensuite, il faut s’intéresser à l’amplitude des vibrations qui correspond à la distance maximale parcourue verticalement par le plateau vibrant et c’est elle qui détermine l’intensité des vibrations. Il faut savoir qu’une bonne plateforme offre des amplitudes d’au moins 4 millimètres. D’autres appareils proposent une amplitude basse et une amplitude haute, par ailleurs des plateformes oscillantes proposent des amplitudes plus élevées de 10 à 15 millimètres.

Il existe donc des plateformes vibrantes et des plateformes oscillantes et cela défini la nature des vibrations. Pour une bonne efficacité, le mouvement vibratoire est tridimensionnel, il s’opère sur 3 axes spatiaux. L’autre mouvement proposé qui est longitudinal ne convient pas pour le travail de l’ensemble des muscles, il faut donc faire la différence ici. Un autre critère important est la taille du plateau qui doit être suffisamment large pour plus de confort et pour réaliser toutes les postures de manière plus aisée. Enfin, il faut voir également l’accélération c’est elle qui détermine la variation de la vitesse du plateau et ce, en fonction des positions. Il faut choisir une plateforme avec accélération d’au moins 2G.

Bien évidemment, la puissance moteur exprimée en watts est importante, si l’utilisateur de la plateforme est de corpulence importante, il faut que le moteur soit puissant. Le poids de l’utilisateur est donc à considérer dans le choix d’une plateforme vibrante. Au niveau de la console, elle fournit la durée, la fréquence des vibrations, les calories dépensées, les postures possibles, les enchaînements qui peuvent être effectués selon le niveau de pratique de l’utilisateur, entre, débutant, intermédiaire ou confirmé. Le coach virtuel qui est sur les plateformes haut de gamme propose des vidéos animées, ainsi il suffit de suivre les instructions et les exercices animés. Les accessoires, selon le modèle de plateforme vibrante, sont, la connectivité soit wifi soit USB, télécommande, des sangles, tapis de sol, guide de postures, CD ou DVD pour des exercices, mais encore une fois, cela dépend de la plateforme sélectionnée.

Pour conclure, vérifiez aussi la garantie de votre appareil, que celle-ci prenne bien en charge la structure, le moteur et pièces. Ensuite, entre plateforme oscillante ou vibrante, n’oubliez-pas que si les deux apportent des bienfaits similaires n’ont pas le même objectif, il faut donc voir selon ses objectifs. Enfin, avant d’acheter, il faut tester, donc n’hésitez pas à aller dans une salle de fitness ou en institut de beauté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *