Les Kettlebells et leur pratique

Vous ne connaissez peut-être pas encore ces boules de fontes colorées qui sont utilisées surtout dans les salles de fitness et notamment dans la pratique des cours de fusion training très tendances actuellement. Ces boules sont appelées Kettlebells, elles offrent un poids de départ à 8 kg pour monter ensuite de 4 kilos à chaque fois : 8, 12, 16, 20, 24 kilos…

C’est une pratique originaire de Russie, dont seules la technique et l’exécution des mouvements comptent. Il n’y a pas de musique et aucune ambiance particulière. Il convient simplement de maîtriser les mouvements à partir du plus petit poids pour augmenter ensuite au fil de la pratique le poids et ce, lorsque tous les mouvements sont correctement effectués.

Mais il convient de distinguer la pratique réelle des kettlebells et les pratiques plus ou moins édulcorées qui se font au sein de nombreux clubs de gyms. Pour tout savoir, suivez le guide…

La pratique des kettlebells

kettlebells

La pratique des kettlebells représente essentiellement l’exécution des mouvements qui reste très rigoureuse, les mouvements doivent être au préalable très décortiqués avant d’être pratiqués.

C’est une pratique complexe et très technique, assez difficile à maîtriser. Il faut savoir que pour un seul mouvement et, pour que celui-ci soit parfaitement réalisé, dont, pour être bien exécuté, nécessite souvent plus de 50 minutes d’explications.

On peut donc d’ores et déjà dire que la pratique des kettlebells est assez prisée des professionnels et des passionnés de disciplines et/ou salles de sport destinées aux pratiques de fitness, crossfit

Pour la musculation, on ne peut pas vraiment dire que les kettlebells favorisent la prise de volume de muscles ce qui peut paraître paradoxal quand on voit les poids,  les mouvements à faire mais surtout la corpulence des pratiquants masculins. Mais dans le travail pur de musculation, cette pratique des kettlebells n’est pas forcément utilisée.

Les adeptes de kettlebells voient en cette pratique des mouvements très intéressants pour développer surtout la force fonctionnelle et qui permettent ainsi de mieux stabiliser les articulations. Ces mouvements font travailler tout le corps en synergie. Pour résumer, cette pratique ne s’associe donc pas à une pratique que l’on pourrait apparenter à faire des “musclors” !

Attention aussi aux pratiques mal réalisées et non adaptées à la réelle pratique, faites par des professeurs de fitness mal formés et que vous pouvez trouver sur Youtube.

En voici un très bon dans la pratique des kettlebells

Certains tutoriels ont souvent été créés pour des aspects commerciaux et ne donnent pas véritablement une réelle idée de la pratique des kettlebells et surtout pas un bon apprentissage.
A savoir que les enseignants en kettlebells sont certifiés notamment StrongFirst et RKC.  Vous voilà désormais mieux informé !

Une pratique enseignée par des professionnels certifiés

La pratique des kettlebells nécessite donc un apprentissage réalisé par des professionnels certifiés et donc formés RKC ou StrongFirst. Christophe Carrio est l’une de ces personnes. Français, il offre sur Youtube, des tutoriels techniques qui sont fiables. C’est le cas pour les deux mouvements de base à faire et à connaître en kettlebells : le swing et le Turkish get-up.

La pratique des Kettlebells est une bonne solution pour un programme de gym minimaliste. En effet, si vous êtes à la recherche d’un programme de gym minimaliste ou préparation physique minimaliste, alors les kettlebells pourront vous convenir.

Cette pratique s’est faite connaître grâce à Pavel Tsatsouline, un russe qui entraînait les forces spéciales de russie avant d’immigrer aux Etats-Unis. Il a su depuis et largement convertir un large public à cette discipline, aussi bien des militaires, des policiers, des pompiers que des athlètes en tous genres et, donc et aussi, le grand public.

Comment se déroule une séance de kettlebells ?

Une séance début toujours par un échauffement, on appelle cela un circuit de trois fois qui compte, 5 goblet squats, 5 halos et 5 bridges.

Ensuite la séance s’articule autour des deux exercices de base dont nous avons parlé plus haut, le swing et le Turkish get-up. On pratique généralement en alternance des deux côtés, 5 séries de 10 kettlebell swings et de 5 Turkish get-ups.

Pour les poids, il est recommandé d’utiliser pour les femmes qui débutent un poids de 8 kg pour le get-up et 16 kg pour le swing.

Pour un homme débutant, 16 kg pour le get-up et 24 kg pour le swing.

Après plusieurs semaines de pratique, une femme peut passer à 16 kg pour le get-up et 24 kg pour le swing et un homme à 32 kg pour le get-up et 32 kg pour le swing.

Pour une pratique expertes les objectifs seront donc de 24 kg get-up et 32 swing pour une femme et pour un homme de 48 kg pour le get-up et 32 kg pour le swing.

kettlebell-exercice

Il convient de très bien connaître les techniques de base des mouvements, il faut commencer par un apprentissage sans poids, prendre une kettlebell seulement lorsque le mouvement est bien acquis.

Très efficace pour augmenter drastiquement le niveau de force fonctionnelle, pour la pratique des kettlebells, il faut cependant et, bien se dire, que cette pratique nécessite une décortication rigoureuse des mouvements ce qui demande un certain temps avant de pouvoir pratiquer vraiment.Au même titre que l’haltérophilie ou le powerlifting, les kettlebells sont une discipline à part entière.
Ainsi et sachez également que bien souvent les mouvements qui sont réalisés aux coeurs des clubs de gyms font enrager les puristes !

Où acheter des kettlebells ?