En musculation, les compléments alimentaires sont-ils nécessaires pour progresser ?

Est-il nécessaire de prendre des compléments alimentaires pour progresser en musculation ? C’est la question qui nous intéresse ici et aussi, parce que dopage et compléments alimentaires sont souvent associés. Il est donc nécessaire de savoir de quoi on parle, et donc d’aborder clairement les compléments alimentaires souvent consommés dans le cadre de la pratique de la musculation…

Complément alimentaire, qu’en penser réellement ?

Un complément alimentaire dans le domaine de la musculation décrit souvent des protéines en poudre, des brûleurs de graisse ou de la créatine, et ce, en musculation, selon les entraînements réalisés et les objectifs à atteindre. Une chose est sûre, d’une manière générale, il convient surtout de s’interroger sur les besoins nutritionnels relatifs aux sports pratiqués.

En effet, certaines pratiques engagent une dépense énergétique plus importante. En musculation, et selon les objectifs, les besoins énergétiques et caloriques varient aussi.

Un pratiquant qui vise l’hypertrophie et prise de force n’aura pas les mêmes besoins qu’un pratiquant qui recherche la force athlétique (powerlifter).

Dans la pratique de la musculation, les compléments alimentaires que sont les protéines de whey ou la créatine sont très courants alors que la leucine l’est moins. Il ne s’agit donc pas de penser à court terme, car en effet pour atteindre les quotas de protéines journaliers il faut en effet penser sur le long terme.

Selon le poids de chacun l’apport en protéines se chiffre entre 2 à 3,3 grammes de protéines par kg. Cela assure ainsi l’apport en acides aminés essentiels, BCAA, L-glutamine…

Le complément alimentaire est ainsi un aliment fonctionnel qui apporte une certaine quantité de protéines et c’est tout  !

Les compléments alimentaires côté marketing

Côté marketing, il convient d’être vigilant. L’essentiel visant à donner à votre corps les besoins qui sont les siens et surtout si vous pratiquez l’hypertrophie sérieusement.

Donc le choix de la protéine reste important et surtout dans le cadre des qualités nutritionnelles et aussi de goût puisque, rappelons-le, le long terme est de rigueur comme nous l’avons abordé précédemment.

Pour la force musculaire c’est la créatine qui participe au développement et qui contribue aussi à l’hypertrophie musculaire. 3 à 5 grammes de créatine avant et après l’entraînement suffisent pour produire des effets significatifs sur cette force. Ne choisissez pas une créatine d’origine asiatique.

Dans tous les cas, il faut être vigilant sur la transparence et la traçabilité des compléments alimentairesCréatine et bêta-alanine, vous le savez si vous pratiquez la musculation c’est mieux. Ces deux molécules associées permettent d’améliorer les performances anaérobiques.

Puis, quoi d’autres encore que les protéines, créatine et bêta-alanine ? Les vitamines qui elles aussi jouent un rôle essentiel notamment celle du groupe B avec les B3 et B12. N’oubliez pas non plus le magnésium sous forme assimilable.

Enfin concernant les stéroïdes, il convient surtout à ne pas franchir la ligne interdite, mieux vaut savoir rester 100 % naturel, mais en cas de prise, la prudence s’impose.

On terminera ici aussi en parlant du Dianabol, très consommé mais pour lequel les alternatives existent aussi, il faut donc le savoir.

Quand à la question qui nous intéressait ici, il semble donc évident que pour progresser en musculation la prise de compléments alimentaires est indissociable. Il faut respecter les doses conseillées et savoir faire le meilleur choix parmi les produits proposés à la vente. Des apports nécessaires qui doivent être mesurés selon les objectifs à atteindre ce, selon votre poids, selon les besoins nutritionnels de votre corps et donc selon la pratique effectuée.